#Français de l’actualité

Fuite en avant

mots-actu_f.png
RFI
Les mots de l'actualité : une chronique pétillante qui éclaire en deux minutes un mot ou une expression entendue dans l'actualité.

Fuite en avant de Benyamin Netanyahu ! C’est ainsi que la presse nomme la politique du Premier ministre israélien, fort embarrassé par une nouvelle affaire de corruption. Les élections législatives sont donc avancées de sept mois, ce qui, en cas de victoire -et l’actuel chef du gouvernement est plutôt en position favorable- éviterait une confrontation immédiate avec la justice. Pourquoi fuite en avant ? L’expression est le plus souvent utilisée dans le cas d’une manœuvre extrêmement risquée, alors que, dans le cas de Netanyahu, elle semble tactiquement assez astucieuse. Il s’agirait donc d’une fuite en avant raisonnée, d’une défense habile.

Lorsqu’on parle de fuite en avant, on évoque un mouvement qui est l’inverse du recul, au lieu de faire un pas en arrière, on fait un pas en avant. Ou même deux ou trois ! On a bien cette idée que dans une situation très menaçante, on poursuit son premier mouvement, et même on l’accentue : on continue, à marche forcée dans la direction qu’on s’est fixée, on en rajoute ! Mais l’expression va également dans le sens d’un risque multiplié : comme si on jouait son va-tout, comme si on s’enfonçait bien plus loin et plus vite qu’on l’avait imaginé au départ. On peut donc s’en sortir, mais si ce n’est pas le cas, plus dure sera la chute. On l’emploie par exemple lorsque celui qui, très endetté, et incapable de rembourser, emprunte encore plus en espérant se refaire. Ou pour celui qui, empêtré dans ses mensonges, ment encore plus en souhaitant s’en sortir ainsi. La formule peut donc être comparée à d’autres : la course à l’abîme, qui risque de précipiter le coureur dans un précipice fatal. C’est l’un des titres que l’on trouve dans le mythe de Faust, qui vend son âme au diable, tourne le dos au salut et se précipite vers l’Enfer.

L’image combine donc une notion de courage et d’intrépidité et celle d’une peur panique qui pousse sa victime vers un désastre définitif et catastrophique, une mécanique diabolique qu’on ne contrôle plus et qui décuple les conséquences néfastes.

Avertissement ! 
Ce texte est le document préparatoire à la chronique Les Mots de l’Actualité. Les contraintes de l’antenne et la durée précise de la chronique rendent indispensable un aménagement qui explique les différences entre les versions écrite et orale.

Logo CANOPE

Coproduction du réseau CANOPÉ.
www.reseau-canope.fr 

RFI SAVOIRS n'est pas responsable des contenus provenant de sites internet externes

Fréquentation certifiée par l'OJDOJD Dénombrement des médias