mots-actu_e.png
RFI
Les mots de l'actualité : une chronique pétillante qui éclaire en deux minutes un mot ou une expression entendue dans l'actualité.

L’Écosse fait parler d’elle ! Souhaite-t-elle son indépendance par rapport au Royaume-Uni auquel elle appartient ? Est-elle plus attachée à l’Europe qu’à cet État dont elle fait partie ? Un référendum peut-être permettra de le dire, mais en attendant tout ce qui est écossais est à la une des journaux... Le mot Écosse est ancien, et comme bien souvent, il a été formé sur le nom d’un peuple, les « Scots », connus des Romains qui étaient montés jusque là, et qui forment en latin le mot Scottia pour désigner le pays. Et de même que scola donne école en français populaire, Scottia donne Écosse : la langue française rajoute une voyelle sur laquelle elle s’appuie, et le s initial ne se fait plus entendre. Et l’adjectif écossais désigne bien sûr d’abord les habitants de l’Écosse, mais avec d’autres emplois, propres au français. Un adjectif dont la forme est assez différente en anglais : scottish, parfois scotch ou même scot. Ce qui se retrouve en français dans des cas particuliers : le scotch désigne le whisky écossais, qui se distingue de l’irlandais ou des boissons américaines de type bourbon. Ce même mot de scotch désigne aussi en français courant du ruban adhésif, ce qu’on appelait du papier collant. Mais il s’agit simplement d’une marque déposée : le rapport à l’Écosse n’est pas senti. Et le mot est très productif puisqu’il a donné dans un français un peu familier le verbe scotcher, au sens propre, attacher avec du ruban adhésif. Et au sens figuré, le verbe renvoie à ce qui ne se décolle pas facilement : il m’a scotché toute la journée, c’est-à-dire, il m’a collé, il ne s’est pas détaché de moi. Et dans un autre emploi tout aussi familier, mais plus récent, et encore plus figuré, car il s’éloigne du sens d’origine, scotcher veut dire sidérer, et en général avec un effet d’admiration : il a fait tout son discours sans note, et il a conquis l’assistance : je suis resté scotché !

Mais, on l’a vu, l’adjectif le plus courant qui dérive de l’Écosse, c’est écossais, qui lui aussi a des sens particuliers, en français, qu’il n’a pas dans sa langue d’origine. C’est d’abord la désignation d’un motif à carreaux alternés : des carrés rouges, roses, jaunes, souvent striés de raies grises ou blanches qui alternent avec des carreaux plus foncés. Et à l’origine de cette appellation, on se rappelle les tissus traditionnels d’Écosse dans lesquels on taille les kilts, ces jupes pour hommes qui faisaient partie d’une tenue traditionnelle.

Le mot plait, son sens aussi, et c’est ce qui explique que le mot écossais soit associé à cette idée d’alternance et de contraste. On trouve ça dans la douche écossaise, tantôt brûlante, tantôt glacée. Et on utilise cette expression pour évoquer un traitement, une attitude qui change brusquement d’une fois sur l’autre : j’ai vu ma fiancée avant-hier, charmante, séductrice… et je l’ai revue hier… à peine si elle m’adressait la parole : j’avais l’impression de la déranger, d’être de trop : la douche écossaise ! 

Avertissement ! 
Ce texte est le document préparatoire à la chronique Les Mots de l’Actualité. Les contraintes de l’antenne et la durée précise de la chronique rendent indispensables un aménagement qui explique les différences entre les versions écrite et orale.

Logo CANOPE

Coproduction du réseau CANOPÉ.
www.reseau-canope.fr

Radio France International France 24 Monte Carlo Doualiya France Médias Monde

RFI SAVOIRS n'est pas responsable des contenus provenant de sites internet externes

Fréquentation certifiée par l'OJD OJD Dénombrement des médias

Logo RFI

Ecossais

Cette page n'est pas disponible sur ce type de terminal.

Consultez les quiz disponibles sur ce type de terminal ici.