#Français de l’actualité

Drapeau

mots-actu_d.png
RFI
Les mots de l'actualité : une chronique pétillante qui éclaire en deux minutes un mot ou une expression entendue dans l'actualité.

La vente des Unions Jack est en pleine expansion. Et on le sait l’Union Jack, c’est le drapeau britannique, rouge et bleu, avec cet X et cette croix qui se superposent.  Et si l’on vend de plus en plus de drapeaux britanniques, c’est qu’une partie de la population affirme ainsi son patriotisme, sa croyance en un Royaume-Uni indépendant et détaché de l’Europe, même si une grande partie des Anglais, ou des Britanniques regrette cet éloignement et le résultat du référendum qui a ouvert la voie à cette scission. Le drapeau est donc l’emblème de la nation, au Royaume-Uni comme ailleurs. Le drapeau ? Cette pièce de tissu qui porte les insignes nationaux. Une pièce assez grande en général, puisque ce mot drapeau dérive directement de drap… un petit drap donc !

Et quand le vent souffle, le drapeau flotte, il flotte au vent, c’est-à-dire se balance au gré du souffle qui le fait se dérouler et frétiller. On dit d’ailleurs qu’un drapeau claque au vent, ce qui confirme bien cette idée d’affirmation fière. Il y a bien sûr un sens symbolique lorsqu’un drapeau flotte quelque part. Cela nous donne l’idée d’une victoire, d’une présence officielle et reconnue : à l’époque des grandes découvertes, on plantait son drapeau sur une terre nouvellement découverte, pour montrer qu’on s’en considérait comme possesseur ! Lorsqu’un sportif remporte une médaille d’or aux Jeux olympiques, on hisse le drapeau de son pays, avant de faire retentir son hymne. Et là encore, on a un verbe particulier. Il existe évidemment dans des circonstances bien différentes, et pourtant il appartient à deux locutions figées : on hisse le drapeau, ou on hisse les couleurs. Et dans ce geste qui fait monter le drapeau au sommet du mât, on voit ce mouvement à la fois ascendant et triomphant. On a donc tout un imaginaire qui monte ou qui descend.

Mais quand justement ça descend, c’est bien mauvais signe. Si le drapeau est en berne, c’est qu’il est hissé non pas tout en haut, mais à la moitié du mât. Et on parle même parfois de drapeau en berne, pour dire qu’il est roulé, qu’il n’est donc pas déployé ! Le drapeau en berne est signe de deuil, ou parfois de défaite, l’humiliation. Et cette même expression, en berne, est parfois utilisée par extension pour signaler la morosité, la dépression : on parle, de façon figurée, d’un sourire en berne, d’un moral en berne.

Ces expressions, on les retrouve de façon un peu semblable avec le mot pavillon, un synonyme de drapeau ou de fanion, mais qui est surtout en usage dans la marine. Le pavillon est donc le drapeau qui permet d’identifier l’origine et la nationalité officielle du bateau. Et là on trouve encore un verbe particulier : le navire bat pavillon français, ou Britannique ou le pavillon de Panama. Pourquoi battre pavillon ? Parce que cela renvoie à une image très proche de celle du pavillon qui flotte ou qui claque au vent.

En revanche, quand on parle de baisser pavillon, ou de mettre pavillon bas, cela signifie qu’on se retire d’une compétition, qu’on déclare forfait.

Avertissement ! 
Ce texte est le document préparatoire à la chronique Les Mots de l’Actualité. Les contraintes de l’antenne et la durée précise de la chronique rendent indispensable un aménagement qui explique les différences entre les versions écrite et orale.

 

Logo DGLFLF Ministère de la Culture

En partenariat avec la Délégation Générale à la Langue française et aux Langues de France (DGLFLF)

RFI SAVOIRS n'est pas responsable des contenus provenant de sites internet externes

Fréquentation certifiée par l'OJDOJD Dénombrement des médias