#Français de l’actualité

Désamorcer

mots-actu_d.png
RFI
Les mots de l'actualité : une chronique pétillante qui éclaire en deux minutes un mot ou une expression entendue dans l'actualité.

Le gouvernement français essaie comme il peut de désamorcer la crise, en annulant les augmentations des carburants pour six mois. On comprend très bien ce que ça veut dire : il s’agit de neutraliser la colère populaire. Comment ? En lui coupant son ressort, en supprimant ce qui l’a mise en route, en annulant ce qui lui donne de la dynamique et de l’énergie. Et l’image est claire, et s’appuie sur le fonctionnement des armes à feu : il faut une amorce, un concentré de poudre qu’on fait éclater pour faire partir le coup. Si on enlève cette amorce, le chien ne provoquera pas cette explosion. Et l’expression fait penser à un genre de castration : on châtre le mouvement.

Et bien sûr ce dispositif de mise à feu a pris facilement un sens figuré. Une amorce a d’abord été l’équivalent d’un hameçon pour un pêcheur. Mais cette idée apéritive, qui s’apparente à une incitation ou en tout cas qui fait naître un mouvement a été abandonnée : une amorce, c’est juste un début. Mais à peine un début, où l’on reconnaît tout juste ce qui va suivre : un embryon, le germe de ce qui va se développer. Et dans ce sens le verbe, amorcer est presque plus fréquent que le nom amorce : on amorce un rapprochement… c’est-à-dire qu’on fait un geste presque insensible. Pas encore une main tendue, mais un déplacement imperceptible de l’épaule, qui peut faire penser que l’idée d’une réconciliation est envisagée. L’amorce n’est donc pas loin de l’esquisse, amorcer, c’est un peu esquissé. Ou alors ébaucher. Et ces deux derniers verbes renvoient à un début de dessin, un commencement de représentation crayonnée.

Et nous voilà bien loin de l’explosive amorce, dont on retrouve l’écho dans une autre expression un peu familière : le pétard mouillé ! Il est évident qu’un pétard mouillé ne peut exploser : l’eau interdit tout crépitement. Mais dit-on qu’on mouille un pétard quand on désamorce une situation ? Du tout ! Mais un pétard pouillé, c’est justement une situation explosive qui n’arrive pas à exploser, qui se désamorce toute seule avant même de sauter. Il y a un début… mais on en reste là : quelque chose vient court-circuiter le système et l’empêche de fonctionner.

Avertissement ! 
Ce texte est le document préparatoire à la chronique Les Mots de l’Actualité. Les contraintes de l’antenne et la durée précise de la chronique rendent indispensables un aménagement qui explique les différences entre les versions écrite et orale.

Logo CANOPE

Coproduction du réseau CANOPÉ.
www.reseau-canope.fr

RFI SAVOIRS n'est pas responsable des contenus provenant de sites internet externes

Fréquentation certifiée par l'OJDOJD Dénombrement des médias