#Français de l’actualité

Chiffre

mots-actu_c.png
RFI
Les mots de l'actualité : une chronique pétillante qui éclaire en deux minutes un mot ou une expression entendue dans l'actualité.

Attention aux chiffres et aux informations ! C’est ce qu’on entendait hier sur RFI à propos des manœuvres de la Russie et de la Biélorussie, aux frontières polonaise et lituanienne. Et que veut dire attention aux chiffres ? Qu’il faut se méfier des informations chiffrées. Non pas nécessairement parce qu’elles sont fausses, mais parce que bien souvent elles s’imposent comme si elles étaient une vérité vraie, inattaquable, se réfugiant derrière cette apparence scientifique du chiffre. Les chiffres ne sont pas des arguments, des opinions, mais des faits quantifiés donc incontestables. Et en face de ça, on nous dit souvent, et à juste titre « Attention ! Les chiffres sont aussi sensibles à la critique que les arguments. Ce ne sont pas des vérités en soi ! Ce sont des données qui n’ont de valeur que si on les explique, si on les interprète, si on dit comment et pourquoi ils ont été calculés et pourquoi ». Un exemple simple : dans une région, une agression a été commise un jour, et trois le lendemain. Peut-on dire que la délinquance a triplé en 24 heures ? Bien sûr que non ! Les chiffres, privés de leur contexte, n’ont aucune valeur.

Mais le mot est intéressant. Souvent on tâche de distinguer chiffres et nombres. Les nombres sont les quantités représentées, alors que les chiffres ne sont que les signes qui servent à les exprimer. A priori, selon le mode de calcul européen, des chiffres on en a dix, qui vont de zéro à neuf. Ce qu’on appelle les chiffres arabes, d’abord pour les différencier des chiffres romains, bien plus compliqués et incommodes à utiliser, qui se prêtent beaucoup moins bien à l’arithmétique, et moins encore à l’algèbre. Dix signes donc qui figurent chacun une certaine quantité, et dont la combinaison sert à noter des quantités plus importantes avec un calcul de base dix : l’ajout d’un zéro sert à passer d’une classe à l’autre. Et on sait d’ailleurs que le mot chiffre est un doublet du mot zéro. C’est-à-dire que les deux mots, avec des significations bien différentes, dérivent tous deux du même mot arabe.

Mais en français ce mot chiffre a souvent un usage différent : il renvoie à tout ce qui est une donnée précise, calculée, qui donne une indication d’une certaine réalité : les chiffres du chômage, les chiffres de la croissance. Et on se sert de cette expression en particulier dans les discours politiques et surtout économiques.

Or, en a même tiré un verbe, chiffrer, qui signifie évaluer un coût. Chiffrer, c’est un peu faire un devis. Sauf que cette première expression est plutôt utilisée dans la sphère privée, et pour envisager à combien reviendront une construction ou une réparation : j’ai demandé un devis pour savoir si j’avais intérêt à faire réparer ma voiture, ou si elle était bonne pour la casse. Mais si je suis ministre, et que je veuille organiser une formation pour les jeunes sans-emploi, entre 18 et 21 ans, je peux faire chiffrer cette mesure avant de la prendre. C’est-à-dire faire calculer combien elle coûtera au gouvernement. On est dans la finance publique, et dans un ordre de grandeur nettement plus important.

Avertissement ! 
Ce texte est le document préparatoire à la chronique Les Mots de l’Actualité. Les contraintes de l’antenne et la durée précise de la chronique rendent indispensables un aménagement qui explique les différences entre les versions écrite et orale.

 

Canopé

Coproduction du réseau CANOPÉ.
http://www.reseau-canope.fr/

Radio France International France 24 Monte Carlo Doualiya France Médias Monde

RFI SAVOIRS n'est pas responsable des contenus provenant de sites internet externes

Fréquentation certifiée par l'OJD OJD Dénombrement des médias

Logo RFI

Chiffre

Cette page n'est pas disponible sur ce type de terminal.

Consultez les quiz disponibles sur ce type de terminal ici.