mots-actu_c.png
RFI
Les mots de l'actualité : une chronique pétillante qui éclaire en deux minutes un mot ou une expression entendue dans l'actualité.

Le mot de l’actualité aujourd’hui se fait depuis Brazzaville où se déroule, jusqu’à demain encore le FILAF, le festival international du livre et des arts francophones, à l’Institut français.

C’est dans ce cadre que nous avons proposé aux jeunes Brazzavillois de participer au jeu du Mot de l’actualité : proposer une chronique, à la manière du mot de l’actu qui explique un congolisme, un mot typique du français de ce pays, même s’il peut s’inspirer d’une langue africaine.

Beaucoup de réponses, certaines très intéressantes.

C’est ainsi que j’ai appris le mot catiser. C’est Paterne Bouangakaba qui le propose. Et voici ce qu’il écrit : il puise son étymologie dans le lingala : ko kata signifie littéralement couper. Catiser c’est donc couper, mais pas n’importe quoi : couper son chemin ou son trajet , en d’autres termes emprunter un raccourci, passer plutôt par des sentiers que par les voies principales.

Et au sens figuré, catiser, c’est user de voies non conventionnelles pour arriver à ses fins sans avoir  ou respecter les dispositions établies.

Quelques exemples :
Au lieu d’emprunter l’avenue de la paix, je vais catiser par celle de Loutassi.
Pour arriver à temps, je vais catiser par la forêt.
Il occupe ce poste non par expérience, mais parce qu’il a catisé pour y parvenir.

Autre réponse intéressante, l’une de celles qui nous parviennent de l’École militaire du Général Leclerc.

Charguy Amour Bilala Nini par exemple nous propose « génération Mbappé » : les retombées des prouesses du jeune joueur international Kylian Mbappé trouvent leur place dans le vocabulaire des jeunes de Brazza. Qui dit Mbappé dit vitesse. « Tu mbappes ou quoi ? » me dit-on si l’on me reproche de marcher trop vite.

Mais une autre expression a éclos : génération Mbappé, qui désigne les jeunes de moins de vingt ans, et il faut le dire surtout les jeunes filles. Alors qu’on parle parfois de génération Messi pour les moins jeunes.

Alors Charguy Amour me demandait terminait en me demandant de ne pas mbapper sont texte, ne pas le lire trop vite. C’est ce que j’ai fait. Et lundi prochain, quelques autres exemples du jeu du mot de l’actu proposé au filaf de Brazzaville.

Avertissement ! 
Ce texte est le document préparatoire à la chronique Les Mots de l’Actualité. Les contraintes de l’antenne et la durée précise de la chronique rendent indispensable un aménagement qui explique les différences entre les versions écrite et orale.

Logo DGLFLF Ministère de la Culture

En partenariat avec la Délégation Générale à la Langue française et aux Langues de France (DGLFLF)

RFI SAVOIRS n'est pas responsable des contenus provenant de sites internet externes

Fréquentation certifiée par l'OJDOJD Dénombrement des médias