Pas de cohabitation des cultures OGM et non OGM à des distances inférieures à  1km
Selon le Haut Conseil des Biotechnologies, il faut maintenir une coexistance des variétés aussi diverse que possible entre OGM et non OGM.
Simon Rawles/The Image Bank/Getty Images
Artículo

Pas de cohabitation des cultures OGM et non OGM à des distances inférieures à 1km

Le Haut Conseil des Biotechnologies, un organisme créé en 2008, dont la fonction est de conseiller les politiques dans le domaines des biotechnologies s'est prononcé le 17 janvier 2012 sur la question sensible de la possibilité de coexistence entre agriculture OGM et non OGM. Une coexistence estimée possible par le HCB sous respect de certaines conditions...  
Por Arnaud Jouve -

Christine Noiville, Présidente du Comité économique éthique et social du HCB (01:01) Faire coexister des cultures de plantes conventionnelles avec celles qui ont été génétiquement modifiées est possible, selon le Haut conseil des biotechnologies (HCB) moyennant plusieurs conditions au premier rang desquelles des distances d'isolement entre les champs.

Seuls deux OGM sont actuellement cultivés dans l'UE : le maïs 810 du groupe américain Monsanto, qui attend le renouvellement de son autorisation, et la pomme de terre Amflora développée par le groupe allemand BASF, cultivée depuis mars 2012 dans trois pays (Allemagne, Suède et République tchèque) pour l'industrie de la pâte à papier.

Quinze autres OGM, pour la plupart des semences de maïs, nécessitent une autorisation de culture.

Publicado el 02/10/2015 - Modificado el 28/10/2015

RFI SAVOIRS n'est pas responsable des contenus provenant de sites internet externes

Fréquentation certifiée par l'OJDOJD Dénombrement des médias