Stevie Wonder en pleine représentation lors du Mandela Day au Radio City Music Hall à New York, le 18 juillet 2009.
Stevie Wonder en pleine représentation lors du Mandela Day au Radio City Music Hall à New York, le 18 juillet 2009.
Michael Loccisano/Getty Images/AFP
Artículo

L'opération « Mandela Day »

Le monde entier s'apprête à souhaiter « bon anniversaire » à Nelson Mandela. Le champion de la lutte apartheid et premier président noir de l'Afrique du Sud soufflera ses 91 bougies. Au Radio City Hall de New York un très beau plateau rend hommage à l'icône de la sagesse : Stevie Wonder et Aretha Franklin se produiront sur scène et la Première dame de France, Carla Bruni-Sarkozy, chantera en duo avec Dave Stewart, l'ex-chanteur d'Eurythmics, lors d'un concert caritatif en présence du président français. Tous les Sud-Africains sont invités à consacrer soixante-sept minutes de leur journée à des activités destinées à venir en aide à la communauté.
Por RFI -

Comme chaque année l’événement sera célébré en musique. Pas moins de quinze groupes se produiront sur la scène de la place Mary Fitzgerald à Newtown dans le centre-ville de Johannesburg en présence du vice-président Kgalema Motlanthe. Des événements similaires sont prévus dans la plupart des grandes villes de la nation arc-en-ciel, mais la nouveauté cette année, c’est l’opération « Mandela Dayۚ ». Il s’agit d’une initiative de la Fondation Nelson Mandela.

67 années pour une société africaine démocratique et unie

Tous les Sud-Africains sont invités à consacrer soixante-sept minutes de leur journée à des activités destinées à venir en aide à la communauté. Soixante-sept, c’est le nombre d’années que Mandela a consacré à la politique, à la lutte contre l’apartheid et à l’émergence d’une société non raciale et non sexiste. Soixante-sept années pour qu’une société sud-africaine démocratique et unie voit le jour. Donc ce n’est pas vraiment l’homme mais plutôt l’héritage et le combat de Nelson Mandela qui seront célébrés demain. Et les politiciens, les syndicalistes, la société civile ont tous répondu à l’appel avec énormément d’enthousiasme.

Le président Jacob Zuma ira rendre visite à des personnes âgées dans le quartier d’Ivory Park. Zuma avait apporté son soutien l’initiative Mandela Day (en anglais) lors de son discours sur l’état de la nation au Parlement le mois dernier. Le dernier président blanc de l’ère de l’apartheid, Frederil Willem de Klerk, a également répondu à l’appel. Ses deux fondations participeront au « Mandela day ». De Klerk a déclaré : « Nous étions adversaires politiques, mais c’était un honneur de travailler à ses côtés et de préparer la rédaction d’une nouvelle Constitution et nos premières élections démocratiques, et je lui envoie mes vœux les plus chaleureux ».

Le ministre de l’Énergie ira repeindre les façades de maisons dans un quartier défavorisé de la province du Northern Cape. Trois cents médecins et radiologues de la province du Kwazulu Natal se rendront avec leur matériel médical et feront du porte-à-porte dans la province du Cap oriental pour apporter des soins à des villageois défavorisés.

Cette journée prendra l’allure d’un grand ménage de printemps. Des Sud-Africains ordinaires se sont portés volontaires pour des activités de nettoyage dans les écoles, les parcs publics, les cimetières, les dispensaires. Des distributions de vêtements, de nourriture et de jouets dans les bidonvilles sont également prévues. Un policier a dit qu’il irait tout simplement lire durant 67 minutes, le journal à son voisin qui est aveugle. Demain les Sud-Africains essaieront de surmonter l’égoïsme et la vanité pour se consacrer aux autres comme l’a fait « Madiba » durant tant d’années.

Nelson Mandela, qui est quelque peu diminué, passera la journée en famille dans sa maison du quartier résidentiel de Houghton. Il recevra la visite du président Jacob Zuma dans la matinée. Comme chaque année, des enfants iront déposer devant sa villa des fleurs et des cartes d’anniversaire qu’ils auront dessinées eux-mêmes. Ils lui chanteront « joyeux anniversaire », avec l’espoir qu’il fera une courte apparition pour les remercier.

Dans un communiqué en début de semaine, Nelson Mandela a déclaré qu’il était touché par l’initiative du Mandela Day. Mandela rappelle dans ce communiqué « notre combat pour la liberté et la justice était un combat collectif, et c’est le sens du Mandela Day. Il nous revient à nous tous d’œuvrer pour un monde meilleur. »

Publicado el 21/09/2015 - Modificado el 08/12/2017

RFI SAVOIRS n'est pas responsable des contenus provenant de sites internet externes

Fréquentation certifiée par l'OJDOJD Dénombrement des médias