Le Premier ministre indien Manmohan Singh se promène avec le président afghan Hamid Karzaï avant une réunion à Hyderabad House à New Delhi le 12 janvier 2009.
Le Premier ministre indien Manmohan Singh se promène avec le président afghan Hamid Karzaï avant une réunion à Hyderabad House à New Delhi le 12 janvier 2009.
Strdel / AFP
Artículo

Resserrer les liens, ostensiblement

L'Inde a promis le 4 août 2008 à l'Afghanistan 450 millions de dollars d'aides supplémentaires à l'occasion de la visite à New Delhi du président afghan Hamid Karzaï. Une visite destinée à resserrer les liens entre les deux pays et qui intervient un mois après un attentat suicide devant l'ambassade indienne à Kaboul, que New Delhi et Kaboul attribuent au Pakistan.
Por Mouhssine Ennaimi -

Avec notre correspondant à Bombay, Mouhssine Ennaimi.

Craignant de froisser son voisin pakistanais, et par conséquent le fragile processus de paix avec Islamabad, New Delhi ne voulait pas, jusqu'à présent, donner l'impression d'usurper l'influence pakistanaise en Afghanistan.

Or, depuis quelques semaines, les alliances géopolitiques régionales sont en pleine mutation. L'Inde et l'Afghanistan, habituellement partenaires stratégiques discrets, affichent désormais leurs relations diplomatiques amicales ostensiblement.

Et la raison vient sans doute des États-Unis. Selon la CIA, l'attentat suicide contre l'ambassade indienne à Kaboul début juillet porterait la marque des services secrets pakistanais.

C'est plus qu'il n'en faut pour irriter à la fois l'Inde et l'Afghanistan. D'ailleurs, le géant asiatique entend bien continuer à investir dans la reconstruction afghane en mettant notamment la main au portefeuille. New Delhi a d'ailleurs rallongé de 450 millions de dollars l'aide à l'Afghanistan.

Depuis la chute des talibans à l'automne 2001, l'Inde, cinquième donateur mondial, participe activement à plusieurs projets, dont la reconstruction de routes, d'hôpitaux et, tout un symbole, la reconstruction du nouveau Parlement afghan.

Publicado el 18/05/2017 - Modificado el 09/11/2017

RFI SAVOIRS n'est pas responsable des contenus provenant de sites internet externes

Fréquentation certifiée par l'OJDOJD Dénombrement des médias