Le Premier ministre indien Manmohan Singh (D) et le président afghan Hamid Karzaï (G) se sont rencontrés le 26 avril 2010 à New Delhi pour évoquer la lutte contre l'extrémisme qui menace la stabilité de l'Asie du sud.
Le Premier ministre indien Manmohan Singh (D) et le président afghan Hamid Karzaï (G) se sont rencontrés le 26 avril 2010 à New Delhi pour évoquer la lutte contre l'extrémisme qui menace la stabilité de l'Asie du sud.
Prakash Singh / AFP
Artículo

Karzaï à New Delhi pour lutter contre le terrorisme dans la région

Invité par le Premier ministre indien Manmohan Singh, le président afghan Hamid Karzaï est arrivé le 26 avril 2010 à New Delhi pour une visite de deux jours. Au menu des discussions, le renforcement des relations bilatérales, mais surtout la lutte contre le terrorisme, un sujet qui préoccupe New Delhi.
Por RFI -

Le président afghan Hamid Karzaï a surtout cherché à rassurer son hôte. D'abord sur la sécurité de ses compatriotes sur le sol afghan, sujet d'inquiétude pour le Premier ministre indien Manhoman Singh, après la mort il y a deux mois de neuf Indiens dans une attaque suicide de talibans à Kaboul. L'attentat avait été attribué à Lashkar-e-Taiba, un groupe islamiste basé au Pakistan, le grand rival de l'Inde.

Les deux puissances nucléaires se livrent à une véritable guerre d'influence en Afghanistan, New Delhi redoutant un rôle croissant du Pakistan dans ce pays, mais plus que tout le retour des talibans au pouvoir.

Autre sujet d'inquiétude pour Singh, le projet de Karzaï, annoncé fin janvier à la conférence de Londres, de se réconcilier avec les talibans. Un danger aux yeux de l'Inde, car cette réintégration ou partage de pouvoir à Kaboul entraînerait forcément une déstabilisation.

Karzaï a pourtant souligné que seuls les membres du mouvement taliban et d'autres organisations qui ont accepté la Constitution afghane et qui n'appartiennent pas à al-Qaïda ou un autre réseau terroriste pourrait faire partie.

Publicado el 16/05/2017 - Modificado el 09/11/2017

RFI SAVOIRS n'est pas responsable des contenus provenant de sites internet externes

Fréquentation certifiée par l'OJDOJD Dénombrement des médias