L'un des deux cratères en Sibérie
L'un des deux cratères de Sibérie, apparu il y a peu, formé dans le pergélisol d'une région riche en énergie, à près de 2000 kilomètres de Moscou.
AFP PHOTO/HO/PRESS SERVICE OF THE GOVERNOR OF THE YAMALO-NENETS
Artículo

Cratères géants en Sibérie: la piste du réchauffement climatique

Voilà de quoi intriguer les scientifiques. Deux nouveaux cratères géants sont apparus en Sibérie, dans le nord de la Russie. Il y a une dizaine de jours déjà, une vidéo impressionnante montrant un trou immense (30 mètres de diamètre et 70 mètres de profondeur) avait passionné les internautes et donné lieu à toutes sortes de théories plus ou moins loufoques pour l'expliquer. Une équipe de scientifiques revient tout juste d'une expédition sur le site de ce premier cratère et avance les premières hypothèses.
Por RFI -

Non, ces cratères géants ne seraient pas dus à l'impact d'une météorite, une invasion extra-terrestre ou même un missile intergalactique. Les chercheurs de l'Académie des sciences russe ont une hypothèse plus terre à terre : les grands trous circulaires, profonds de plusieurs dizaines de mètres, seraient en fait dus au réchauffement climatique.

En Sibérie, là où ils ont été découverts, le sol est en permanence gelé, c'est le pergélisol ou permafrost en anglais. En fondant, les glaces souterraines relâchent du gaz qui s'accumule jusqu'à faire exploser le sol en surface… comme un bouchon de champagne!

Cercle vicieux

Au-delà de l'explication, la formation des cratères inquiète les scientifiques, car sous l'effet du réchauffement climatique, les matières organiques présentes dans le sol, commencent à se décomposer avec le dégel et dégagent du méthane et du dioxyde de carbone. Deux gaz à effet de serre qui accélèrent ainsi encore le réchauffement climatique : un cercle vicieux.

Le pergélisol, véritable bombe à retardement pour le climat, renfermerait deux fois la quantité de carbone présente dans l'atmosphère ! Les chercheurs estiment toutefois que seule une petite partie de ces gaz à effet de serre pourrait être relâchée, augmentant de 10 % les émissions actuelles.

 

Des scientifiques marchent près des cratères situés dans le pergélisol
Des scientifiques marchent près des cratères situés dans le pergélisol à près de 30 kilomètres d'un gigantesque champ gazier au nord de la région de la capitale du Salekhard, en Sibérie, le 26 juillet 2014. | AFP PHOTO/HO/PRESS SERVICE OF THE GOVERNOR OF THE YAMALO-NENETS

Publicado el 02/11/2015 - Modificado el 02/11/2015

RFI SAVOIRS n'est pas responsable des contenus provenant de sites internet externes

Fréquentation certifiée par l'OJDOJD Dénombrement des médias