Atterrissage de Solar Impulse dans la nuit du 25 au 26 juillet 2016.
Atterrissage de Solar Impulse dans la nuit du 25 au 26 juillet 2016.
Karim Sahib / AFP
Artículo

Solar Impulse boucle son tour du monde, une prouesse technique et écologique

C'est la fin d'une épopée historique. L’avion Solar Impulse a atterri à Abu Dhabi aux Émirats arabes unis, scellant la dernière étape de ce tour du monde dans les airs, sans carburant, uniquement nourri à l'énergie solaire.
Por RFI -

La boucle est bouclée. Solar Impulse a atterri sur le tarmac d'Abu Dhabi, là même où il avait pris son envol pour la toute première fois, le 9 mars 2015. À son bord, l'un des deux pilotes, le Suisse Bertrand Piccard : il clôture cette 17e et ultime étape qui a duré 48 heures.

Le pari est tenu. L'aventure a été une prouesse technique et écologique. Car Solar Impulse pèse seulement 1,5 tonne et est aussi large qu'un Boeing 747. Il fonctionne grâce à des batteries qui emmagasinent l'énergie solaire captée par 17 000 cellules photovoltaïques installées sur ses ailes. Cette énergie lui a permis de voler à un peu moins de 50 Km/h, son rythme de croisière qu'il a pu doubler lorsqu'il a traversé des zones de très fortes chaleurs.

En un peu plus de 500 jours, l'aéroplane aura fait escale aux quatre coins du monde, dont une de plusieurs mois à Hawaï à cause d'une défaillance technique des batteries. Surtout, Solar Impulse aura réalisé un exploit : la première traversée de l'Atlantique sans carburant, de New-York à Séville, fin juin.

 

Publicado el 08/03/2019 - Modificado el 08/03/2019

RFI SAVOIRS n'est pas responsable des contenus provenant de sites internet externes

Fréquentation certifiée par l'OJDOJD Dénombrement des médias