音频

La santé maternelle et infantile en Guinée dans le contexte post Ebola

La santé maternelle et infantile en Guinée dans le contexte post Ebola
ERproductions/Getty
L’épidémie d’Ebola a fait plus de 2500 morts en 2 ans dans le pays. Et alors que la Guinée attendait impatiemment la date du 28 mars pour annoncer définitivement la fin de la maladie, 2 nouveaux cas ont été détectés récemment dans le sud-est, rappelant ainsi la difficulté de vaincre une maladie qui a mis au grand jour la faiblesse d’un système de santé, sans moyens et en manque d’infrastructures, de personnels et de matériel. Nous avons donc voulu connaitre l’impact qu’a eu Ebola sur la santé des plus faibles à savoir les femmes enceintes et les enfants dans un pays où les taux de mortalité maternelle et infantile sont encore extrêmement élevés. En Guinée 70% de la population est pauvre et vit dans les campagnes. Et malgré une volonté politique de décentraliser l’accès aux soins, les besoins sont encore immenses. Un chiffre illustre le fossé qu’il reste à combler : La Guinée compte une sage-femme pour 15 000 habitants quand la norme de l’OMS préconise qu’il y en ait une pour 5000 habitants. De Conakry à la sous-préfecture de Farmoriah, nous sommes donc aller à la rencontre du personnel soignant et des citoyens pour comprendre leur quotidien et leurs besoins. La santé maternelle et infantile dans le contexte Ebola, c’est un reportage d’Igor Strauss.

Première diffusion le 31/03/2016

Reportage réalisé en partenariat avec le Fonds Français Muskoka

发布时间 01/06/2016 - 更改时间 02/06/2016 - 按作者Igor Strauss

RFI SAVOIRS n'est pas responsable des contenus provenant de sites internet externes

Fréquentation certifiée par l'OJDOJD Dénombrement des médias

Logo RFI

La santé maternelle et infantile en Guinée dans le contexte post Ebola

Cette page n'est pas disponible sur ce type de terminal.

Consultez les quiz disponibles sur ce type de terminal ici.