La consommation d'antibiotiques mise en cause par une étude
Getty
文章

La consommation d'antibiotiques mise en cause par une étude

Une étude révèle que la forte consommation d'antibiotiques augmente les risques de certaines pathologies dans un pays comme la France où ils sont très fréquemment prescrits. Ils peuvent nuire en particulier au tube digestif et dérèglent la flore intestinale.
根据 RFI -

La forte consommation d’antibiotiques augmente les risques de certaines pathologies comme l’obésité, l’asthme, le diabète et certains cancers digestifs. C’est ce que révèle une étude publiée dans la revue scientifique Nature. L’auteur rappelle qu’un enfant vivant dans les pays développés reçoit 10 à 20 cures d’antibiotiques avant ses 18 ans. 

Écosystème

La flore intestinale est un écosystème qui peut être perturbé par des cures d’antibiotiques et, depuis une trentaine d’années, les spécialistes constatent une augmentation considérable de certaines pathologies, due à ce dérèglement car si les antibiotiques éliminent les mauvaises bactéries, ils tuent également des germes utiles pour notre tube digestif. Le Pr Patrick Berche, chef de service de microbiologie à l’hôpital Necker Enfants malades à Paris n'est pas en faveur de l'utilisation systématique des antibiotiques.

« L’utilisation des antibiotiques doit être le plus possible ciblée sur des infections graves et spécifiques car on peut très bien perturber la flore », prévient-il. « L’exemple que je donnerais, reprend-il, est celui d’un traitement antibiotique à petite dose qu’on donne aux animaux pour qu’ils grossissent. On pense aujourd’hui sérieusement que l’épidémie d’obésité serait due à une destruction de certaines espèces bactériennes de la flore normale, par exemple des espèces qui pourraient utiliser le glucose et éviter l’hyper absorption de glucose et donc une augmentation de poids ».

La solution idéale reste de reconstituer la flore intestinale mais cela fait encore l’objet de recherches.

发布时间 05/02/2016 - 更改时间 05/02/2016

RFI SAVOIRS n'est pas responsable des contenus provenant de sites internet externes

Fréquentation certifiée par l'OJDOJD Dénombrement des médias