音频

Histoire coloniale française: «les massacres doivent être nommés comme tels»

Emmanuel Macron à Alger, le 13 février 2017.
Emmanuel Macron à Alger, le 13 février 2017.
Ramzi Boudina / REUTERS
Quel rapport la France entretient-elle avec son histoire coloniale ? Une chose est sûre, cette question suscite des débats houleux. En témoigne, la récente polémique suscitée par les propos du candidat à la présidentielle, Emmanuel Macron, qualifiant la colonisation de crime contre l'humanité. C'est dans ce contexte qu'un collectif d'universitaires et de militants associatifs lance un appel pour la reconnaissance des crimes coloniaux. Notre invité ce soir est l'un des initiateurs de cet appel, l'universitaire français Olivier Le Cour Grandmaison.

05'26" - Première diffusion le 08/03/2017

 

2017 est une année très importante puisque c’est le 70e anniversaire du vote des crédits de guerre qui allaient permettre à la France de s’engager militairement en Indochine ; et d’autre part, des massacres commis par la puissance coloniale française à Madagascar qui ont fait entre 70 et 80 000 morts.

L’objectif de notre appel (1) est que ces massacres soient reconnus comme tels, nommés pour ce qu’ils sont, que les responsabilités politiques, policières et militaires soient clairement désignées, à quoi s’ajoute le fait que nous demandons, et cela nous paraît absolument essentiel du point de vue des libertés démocratiques et du point de vue de la possibilité d’écrire l’Histoire, un libre accès aux archives et enfin la mise en place d’un lieu de mémoire où les victimes et leurs descendants puissent se recueillir. 
 

(1) Reconnaissance des crimes coloniaux par la France, pétition lancée le 30 janvier 2017.

发布时间 05/04/2017 - 更改时间 04/05/2017 - 按作者Florence Morice

RFI SAVOIRS n'est pas responsable des contenus provenant de sites internet externes

Fréquentation certifiée par l'OJDOJD Dénombrement des médias