#法语新闻用语

Journal en français facile 16/07/2019 20h00 GMT

Studio RFI
Transcription

Guillaume Naudin : Il est 20h en temps universel, 22h ici à Paris. Bonsoir à toutes et à tous et bienvenue dans le Journal en français facile. Avec ce soir Namouri Dosso. Bonsoir Namouri.

Namouri Dosso : Bonsoir.

GN : Dans l’actualité de ce mardi, il y a la mort de Johnny Clegg. Le chanteur sud-africain était surnommé le Zoulou blanc et il était très engagé dans la lutte contre l’apartheid.

ND : Ursula Von Der Leyen confirmée par le parlement européen. L’Allemande sera la future présidente de la commission, mais il s’en fallut de peu. 

GN : Les tensions entre Iraniens et occidentaux. L’ayatollah Khamenei annonce que son pays va continuer à réduire ses engagements. Son chef de la diplomatie tend la main aux États-Unis.

ND : En France la démission de François de Rugy. le ministre de l’Écologie jette l’éponge après une semaine de révélations sur son train de vie et le financement de celui-ci.

------

GN : C’est une icône de la lutte anti-apartheid qui s’en va : le Zoulou blanc, Johnny Clegg, est mort à Johannesburg, des suites d’un cancer. Johnny Clegg avait 66 ans. Mieux que personne, il a su marier les rythmes rock et ceux de l’Afrique du Sud pour combattre le racisme. Bonsoir Sébastien Jedor. Malgré la censure et les arrestations par la police, Johnny Clegg avait acquis une stature de star mondiale.

Dès l’enfance, Johnny Clegg s’est toujours senti « à part ». Issu d’une famille de paysans juifs polonais immigrés en Rhodésie du Sud, l’actuel Zimbabwé, le petit garçon vit un temps à Londres puis en Israël, mais c’est dans l’Afrique du Sud de l’apartheid qu’il grandit... ce qui ne l’empêche pas de se lier d’amitié avec le fils -noir- du chauffeur de la famille. À l’adolescence, Johnny Clegg fugue en pays zoulou pendant près d’un mois. Le jeune musicien brave l’interdiction faite aux Blancs de fréquenter les Noirs et inversement. Plus tard, il rencontre le guitariste et danseur zoulou Sipho Mtchunu : leur duo JULUKA sort un premier album censuré en Afrique du Sud. Le groupe donne des concerts clandestins dans des églises ou des foyers de travailleurs. Au milieu des années 80 s’ouvre la période SAVUKA, le 2e groupe de Johnny Cleeg. L’album « Thirld World Child » contient ce tube : « Asimbonanga », « nous ne l’avons pas vu », une chanson dédiée à Nelson Mandela, emprisonnée à Robben Island. La réédition d’un autre titre « Scatterllings of Africa », en anglais et en xhosa, fait de Johhny Clegg l’un des plus gros vendeurs de disques du monde et l’idole dansante de millions d’adolescents. Après la fin de l’apartheid, Johnny Clegg a continué à enregistrer des disques et à se produire partout dans le monde. Se sachant malade depuis 4 ans, le Zoulou blanc s’était lancé dans une tournée d’adieu, achevée quelques mois avant sa mort.

ND : La démission de François de Rugy.

GN : Le ministre de l’Écologie l’a présentée aujourd’hui au Premier ministre après une semaine de révélations de presse. François de Rugy, désormais ex N° 2 du gouvernement dénonce d’ailleurs un lynchage médiatique. Il annonce qu’il va porter plainte pour diffamation contre le site d’information mediapart qui a publié ces révélations sur son train de vie et le financement de celui-ci. Entre dîners fastueux, travaux aux frais du contribuable ou encore utilisation frauduleuse de ses indemnités de député, Retour sur la série de révélations qui a conduit François de Rugy à présenter sa démission. Pierre Olivier.

Dernière enquête en date, publiée mardi par Médiapart : François de Rugy aurait utilisé son indemnité de député pour payer ses cotisations à son parti Europe Ecologie Les Verts. Selon le journal en ligne, c’est même la liste de questions qui lui était adressée sur cette nouvelle affaire qui aurait précipité sa démission. François de Rugy était en effet sommé de s’expliquer sur l’utilisation, entre 2013 et 2014, d’une partie de ses frais de représentation de député pour alimenter la caisse des Verts. En 2 ans, 9 200 euros d’argent public auraient ainsi été versés sur le compte du parti écologiste. Quelques jours plus tôt, vendredi dernier, Médiapart révèle que François de Rugy n’a pas payé d’impôts en 2015. Rien d’illégal précise le journal qui détaille néanmoins la loi de l’époque qui permettait aux parlementaires de ne pas être imposés sur la totalité de leurs revenus. Enfin, il y a bien sûr les dépenses fastueuses prêtées à François de Rugy. Parmi elles, les fameux dîners par lesquels le scandale est arrivé. Entre 2017 et 2018, François de Rugy alors président de l’Assemblée Nationale aurait invité au frais du contribuable des amis lors de fastueux dîners.. Au menu notamment, des grands crus et des homards géants. À l’origine de l’affaire devenue le « homard gate ». Cette démission ouvre une nouvelle période de vacance au ministère de l’Écologie, 11 mois après la démission fracassante de Nicolas Hulot et alors qu’Emmanuel Macron a fait de la préservation de l’environnement l’un des marqueurs forts de la suite de son quinquennat. Le président de la République indique qu’il respecte cette décision personnelle pour que François de Rugy, 45 ans, puisse se défendre pleinement et librement.

ND : C’est la première femme à prendre la tête de la Commission européenne

GN : L’Allemande Ursula Von der Leyen a été désignée par une courte majorité de 383 voix, soit 9 voix de plus que le minimum requis. C’est la présidente de commission la plus mal élue de toute l’histoire. Envoyée spéciale à Strasbourg, Anissa El Jabri.

Sitôt élue elle a appelé mardi tous les eurodéputés à travailler ensemble « de façon constructive » et des élus disposés à travailler avec elle elle va en avoir besoin. Fragilisée par cette majorité étroite surtout avec un vote à bulletins secrets c’est bien sûr difficile de le savoir, mais les Polonais du PIS et les élus 5 étoiles ont affirmé voter pour elle, autrement dit la candidate des chefs d’état et de gouvernement a été élue avec les voix des eurosceptiques ; il lui a manqué beaucoup de voix de son camp, plusieurs dizaines à la sortie de l’hémicycle européen on réclamait chez les conservateurs « un programme vraiment de droite », comprendre les gages donnés à la gauche et les écologistes lors de son grand oral n’ont pas plu. Des écologistes qui n’ont pas voté pour la désormais présidente de la commission, cette élection étriquée c est leur responsabilité dite on chez les élus renaissance, une ambiance qui annonce des semaines à venir compliquées : Ursula Von der Leyen doit désormais composer la commission et la faire approuver par le parlement.

ND : L’Iran va certainement continuer à réduire ses engagements liés à l’accord nucléaire.

GN : Le discours n’est pas nouveau, mais cette fois, c’est le guide suprême de la révolution islamique, l’ayatollah Ali Khamenei qui parle. Les extraits du discours ont été diffusés par la télévision d’état iranienne. L’Iran a commencé à s’affranchir de certains engagements, après le retrait américain de l’accord et le rétablissement des sanctions en 2018. L’ayatollah Ali Khamenei accuse les Européens de n’avoir tenu aucun de leurs propres engagements. Les Européens espèrent pourtant encore parvenir à une désescalade. Dans cette crise, la balle est-elle désormais dans le camp de Washington ? Le chef de la diplomatie de la République islamique tend la main à l’administration américaine : « s’ils cherchent une sortie respectueuse du contexte actuel, il y aura une solution », déclare Mohamed Javad Zarif sur la chaîne de télévision NBC. L’Iran entretient donc un double discours. Sami Boukhelifa.

Au pays des Mollahs il a y autant de communications diplomatiques qu’il y a de pouvoirs qui cohabitent. Alors que Moahmed Javad Zarif joue la carte de l’apaisement, le guide suprême l’Ayatollah Ali Khamenei fait tout le contraire. Il annonce que l’Iran va « certainement continuer » à réduire ses engagements pris dans le cadre de l’accord sur le nucléaire. Il y a quelques semaines Paris se saisit du dossier pour tenter de mettre un terme à l’escalade entre les Américains et les Iraniens. Selon une source diplomatique française : Téhéran a montré de l’intérêt pour cette initiative. Les propos du ministre des Affaires étrangères Mohamed Javad Zarif sur NBC semblent effectivement aller dans ce sens. Téhéran est disposé à tenir ses engagements. Mais pas question pour les Iraniens d’être les seuls à faire des concessions. Les sanctions infligées par Washington ruinent leur économie. Selon le chercheur Vincent Eiffling, Téhéran souhaite surtout pouvoir exporter son brut. Si la Maison-Blanche adoucit ses sanctions sur le pétrole cela pourrait faire baisser les tensions d’un cran analyse cet expert. Pour Paris, reste désormais le plus dur : convaincre Donald Trump d’infléchir également sa position.

ND : La faim dans le monde touche de plus en plus de personnes.

GN : C’est ce que nous apprend le dernier rapport de l’ONU publié ce lundi. 821 millions de personnes souffraient de sous-alimentation en 2018, c’est dix millions de plus qu’en 2017. C’est le niveau d’il y a dix ans. David Baisley, le directeur du Programme alimentaire mondial, a été très clair en présentant cette étude : l’objectif « zéro personne souffrant de sous-alimentation d’ici 2030 » fixé par l’ONU est hors de portée. C’est l’Afrique qui est la plus touchée, avec 20 % de sa population souffrant de la faim. 

RFI SAVOIRS n'est pas responsable des contenus provenant de sites internet externes

Fréquentation certifiée par l'OJDOJD Dénombrement des médias