#法语新闻用语

Journal en français facile 14/11/2017 20h00 GMT

Image par défaut des émissions / éditions
RFI
Transcription

 

Adrien Delgrange : Vous êtes à l'écoute de RFI, il est 20h en temps universel,21h à Paris. L’heure de votre Journal en français facile. Je suis accompagné de Zéphyrin Kouadio, bonsoir Zéphyrin.

Zéphyrin Kouadio : Bonsoir Adrien, bonsoir à tous !

AD : Voici les titres de ce 14 novembre.

ZK : En Iran 48h après un tremblement de terre qui a tué au moins de 530 personnes les autorités annoncent maintenant arrêter les opérations de secours.

AD : La Russie a-t-elle influencé l'élection présidentielle américaine, aujourd'hui le ministre de la Justice Jeff Sessions a été entendu à ce sujet.

ZK : Le Liban attend le retour au pays de Saad Hariri, le Premier ministre est en Arabie Saoudite et il promet qu'il rentrera dans les deux jours.

-----

ZK : Pour débuter ce journal, Adrien, parlons football. L'équipe de France affronte l'équipe d'Allemagne en ce moment.

AD : Dernier match de l'année pour les hommes de Didier Deschamps... et quelle affiche ? Une rencontre certes amicale, mais avec le prestige de jouer contre les champions du monde en titre. Antoine Groget, vous êtes dans les tribunes du stade de Cologne. Antoine, après une vingtaine de minutes de jeu, quel est le score ?

[Transcription manquante]

AD : Antoine Groget pour nous faire vivre ce match amical Allemagne-France.

ZK : Impossible d'atterrir ou de décoller de Sanaa, la capitale du Yémen.

AD : Un raid aérien sous commandement saoudien a rendu inutilisable l'aéroport de Sanaa tenu par les rebelles chiites Houthis, alors que plusieurs millions de Yéménites dépendent de l'aide humanitaire qui transite par cet aéroport. Les frappes aériennes ont entraîné la destruction d'un système de radionavigation.

ZK : En Iran c'est le tremblement de terre le plus meurtrier depuis 10 ans.

AD : Le dernier bilan du nombre de morts suite au séisme d'il y a 2 jours maintenant fait état de 530 morts et plus de 8.000 blessés. Des milliers de personnes n'ont plus d'habitations, leur maison a été détruite par les secousses. RFI a rencontré un habitant de Sare-Pol Zahab. Un fonctionnaire de 25 ans qui s'appelle Amin Agah, il nous raconte ce qu'il a vécu.

Ça s’est produit d’un seul coup. J’étais avec ma femme. Notre voisin d’en dessous était là aussi c’est un collègue. Nous n’avons pas compris ce qui s’est passé. L’électricité a été coupée et il y a eu une pluie de briques. Heureusement, le voisin du troisième étage était dehors. Il est venu nous sauver avec lampe de poche. On s’est enfoui. La maison à côté où les pelleteuses travaillent s’est complètement effondrée. Il y avait trois étages et les trois familles qui y vivaient sont toutes mortes. Il y a peut-être quelques un qui ont survécu. L’aide est bien distribuée. Il y a l’armée qui s’est mobilisée et il y a aussi la mobilisation populaire qui est très bien. Que Dieu soit remercié. Car les destructions sont massives.

AD : Le président Hassan Rohani s'est rendu sur place aujourd'hui et a promis que le gouvernement ferait « tout son possible pour résoudre les problèmes dans les meilleurs délais ». Enfin, 48 h après le drame, les autorités ont décidé de suspendre les opérations de secours.

ZK : Le groupe franco-suisse Lafarge, a-t-il financé l'organisation État islamique pour continuer à faire fonctionner une cimenterie en Syrie ?

AD : La justice française tente de répondre à cette question, ce matin le siège parisien du cimentier ainsi qu'une filiale à Bruxelles ont été perquisitionnés. Lafarge a confirmé ces perquisitions et assure coopérer pleinement avec les autorités.

ZK : Le Premier ministre français s'inquiète du devenir du Premier ministre démissionnaire Saad Hariri

AD : À l'Assemblée nationale, Édouard Philippe a déclaré que son homologue libanais devait pouvoir « retourner librement » dans son pays. Saad Hariri est actuellement retenu Riyad dans des conditions obscurs. Édouard Philippe a assuré que la France portait « une attention toujours particulière au Liban », un pays « qui, dans une région en guerre, reste à l'évidence un modèle de diversité qu'il faut absolument préserver ». Aujourd’hui via twitter le Premier ministre Libanais Saad Hariri, annonce qu'il va bien et qu'il regagnera son pays dans les deux jours. Emmanuel Macron se rendra en Algérie le 6 décembre. C'est la première fois le président français ira en Algérie depuis son élection il a y 6 mois.

ZK : Une nouvelle fusillade a éclaté aux États-Unis, il y a quelques heures

AD : Au moins trois personnes ont été tuées et deux enfants blessés dans une école du nord de la Californie, ont indiqué les autorités, précisant que le tireur avait été abattu.

ZK : La Russie a-t-elle influencé les élections américaines de l'année dernière? La question reste toujours sans réponse.

AD : Pour essayer d'en savoir davantage, un proche de Donal Trump, Jeff Sessions, le secrétaire à la justice a répondu aujourd'hui aux questions des élus du congrès, des parlementaires démocrates et républicains. Que ressort-il de cette audition? Correspondance à Washington Anne Corpet.

C'est une ligne de défense un peu fragile que le ministre de la Justice a tenue face aux représentants : malgré sa nouvelle version des faits, Jeff Sessions assure ne jamais avoir menti. « C’est seulement après que les médias ont révélé l'existence de cette réunion avec Georges Papadopoulos que je m'en suis souvenu », a-t-il expliqué. Au cours de cette rencontre organisée en mars 2016, le conseiller de campagne Georges Papadopoulos avait proposé d'organiser une rencontre entre Donald Trump et Vladimir Poutine. Mais Jeff Sessions ne se souvient pas de sa réponse à cette suggestion « je pense que je lui ai dit de mettre un terme à ses relations avec les Russes » a déclaré le ministre devant la chambre des représentants. Avant d'affirmer avec force, « J'ai toujours dit la vérité au sujet des contacts avec la Russie. Je n'ai pas menti. Au moment de ma précédente audition, je ne me souvenais pas de cette réunion qui avait eu lieu 18 mois auparavant. » Mais sous le feu roulant des questions de plus en plus précises des représentants en particulier démocrates sur les ingérences russes, la petite phrase la plus employée de Jeff Sessions pendant cette audition aura été « je ne m'en souviens pas. » Anne Corpet Washington RFI.

ZK : L'opposition togolaise qualifie de « déclaration de guerre », les récents propos de Faure Gnassingbé.

AD : Le président togolais accuse ses détracteurs d'être responsables des violences des manifestations de ces derniers mois et réclame une enquête internationale sur les crimes qui se produisent au Togo. Les leaders d'une coalition de 14 partis politiques dénoncent « le caractère irresponsable, belliqueux et antipatriotique » du chef de l'État. En deux mois et demi de mobilisation populaire contre son régime, il y a eu au moins 16 morts. C'est la fin de ce journal international merci de l'avoir écouté. 

Radio France International France 24 Monte Carlo Doualiya France Médias Monde

RFI SAVOIRS n'est pas responsable des contenus provenant de sites internet externes

Fréquentation certifiée par l'OJD OJD Dénombrement des médias

Logo RFI

Journal en français facile 14/11/2017 20h00 GMT

Cette page n'est pas disponible sur ce type de terminal.

Consultez les quiz disponibles sur ce type de terminal ici.