Philippe Charlier étudie la mandibule de Diane de Poitiers
Philippe Charlier étudie la mandibule de Diane de Poitiers.
Getty

La génétique au service de l'histoire et des hommes

L’outil indispensable de la police judiciaire, l’analyse de l’ADN a permis de lever le voile sur des affaires criminelles datant parfois de plusieurs décennies. Mais l’analyse des empreintes génétiques est aussi utilisée par les historiens dans les enquêtes sur les mystères du passé. Grâce à la génétique, les chercheurs ont bien confirmé le destin du jeune Louis XVII emprisonné pendant la Révolution, prouvé que Napoléon repose bien dans sa tombe ou encore l’existence des liens de parenté entre Henri IV et Louis XVI.

Publicado em 05/10/2015 - Modificado em 30/05/2016

RFI SAVOIRS n'est pas responsable des contenus provenant de sites internet externes

Fréquentation certifiée par l'OJDOJD Dénombrement des médias