Un agent de santé met son équipement de protection individuelle avant d'entrer dans la zone rouge du centre de traitement Ebola.
Un agent de santé met son équipement de protection individuelle avant d'entrer dans la zone rouge du centre de traitement Ebola.
John WESSELS / AFP
Artigo

Ebola: l'histoire d’un virus tueur, en une infographie

L'épidémie d’Ebola qui frappe actuellement la RDC a été élevée au rang d'« urgence » sanitaire mondiale par l’Organisation mondiale de la santé. Retour sur les grandes dates de ce virus redoutable ayant fait plus de 15 000 morts depuis 1976.
Por David Pauget -

Alors que le virus Ebola menace de s'étendre aux pays voisins de la République démocratique du Congo (RDC),l'Organisation mondiale de la Santé (OMS) a reconnu, le 17 juillet, l'épidémie de fièvre hémorragique comme une « urgence » sanitaire mondiale. Il « était temps pour le monde de prendre acte » de l’épidémie, a déclaré Tedros Adhanom Ghebreyesus, directeur général de l’OMS, demandant à la communauté internationale de « redoubler d’efforts ».

Le dernier bilan de l’OMS pour cette épidémie en RDC fait état de 1 676 morts pour 2 512 cas, depuis l’été 2018. C’est la dixième épidémie qui touche le pays et la deuxième plus grave en Afrique après celle entre fin 2013 et 2016, en Afrique de l’Ouest, qui a causé plus de 11 000 morts.

Ce virus est particulièrement redoutable en raison de son « taux de létalité » très élevé : il tue en moyenne environ la moitié des personnes qu’il atteint, selon l’OMS. Aujourd’hui, Il n’existe toujours pas de vaccin ni de traitement commercialisé, seulement un vaccin expérimental, dont les résultats sont très prometteurs. Il est actuellement utilisé dans une campagne de vaccination ciblée en RDC.

De la découverte du virus en 1976 à l'« urgence » sanitaire mondiale en 2019, retour sur les grandes dates d’Ebola.

Cliquez ici pour voir l'infographie.

Publicado em 06/08/2019 - Modificado em 06/08/2019

RFI SAVOIRS n'est pas responsable des contenus provenant de sites internet externes

Fréquentation certifiée par l'OJDOJD Dénombrement des médias