L'escorte militaire du général Sekouba Konaté à Kindia, à 130 km de Conakry le 16 décembre 2009.
L'escorte militaire du général Sekouba Konaté à Kindia, à 130 km de Conakry le 16 décembre 2009.
Sia Kambou / AFP

3 - Corps habillés, la mécanique de la violence

Après la mort d’Ahmed Sékou Touré en 1984, l’armée guinéenne, que le régime avait marginalisée pour mieux la contrôler, prend sa revanche. Commence le règne des « Corps habillés », les hommes en uniforme. Un monde à deux vitesses : certains accaparent les ressources du pays et cherchent à verrouiller le pouvoir. D’autres doivent survivre aux crochets de la population. Les chaînes hiérarchiques, déjà fragilisées sous Sékou Touré, se désorganisent et le maintien de l’ordre finit par souffrir d’un énorme manque de moyens. Témoignages.

Por AUTEUR - Modificado em 17/06/2018

RFI SAVOIRS n'est pas responsable des contenus provenant de sites internet externes

Fréquentation certifiée par l'OJDOJD Dénombrement des médias