#تعلم الفرنسية من خلال الأخبار

Vide

mots-actu_v.png
RFI
Les mots de l'actualité : une chronique pétillante qui éclaire en deux minutes un mot ou une expression entendue dans l'actualité.

Les élections algériennes ne se tiendront donc pas à la date initialement prévue. Comment le pays sera-t-il dirigé, avec quelles institutions jusqu’à ce que des élections puissent se tenir ? On ne sait pas trop : on est en face d’un vide juridique. C’est-à-dire qu’il n’y a rien dans l’actuelle constitution qui prévoit ce cas ; il n’a pas été envisagé. Étrange situation : on ne sait pas trop ce qui serait légal ou illégal puisque la loi ne dit rien de cette situation : on découvre un espace qu’on n’avait pas imaginé. Et il n’y a pas que par rapport à la loi que ce mot de vide peut être employé dans ce sens. On parle parfois de vide linguistique. Une situation totalement inédite, un nouvel objet inventé… Et voilà qu’on ne sait pas comment nommer tout cela : vide linguistique. Ce mot de vide correspond donc à une idée de manque. Et, lorsqu’on l’emploie dans ce contexte, on sous-entend qu’il y a probablement un manque à combler : il faut trouver une solution, inventer quelque chose.

Si ce mot de vide correspond à un manque, c’est qu’il désigne une absence là où on attendrait une présence : il n’y a rien, mais il devrait y avoir quelque chose. Dans son emploi concret, l’adjectif envoie la plupart du temps cette même impression. J’ouvre le coffre-fort : Vide ! La police arrive au repaire des bandits… Vide !

Vide veut donc dire non plein. Ce qui lui donne souvent une allure un peu négative. Si je dis que ma vie est vide, c’est que je regrette de ne pas avoir fait plus de choses, de ne pas avoir plus de choses à faire. Peu d’occupations ou de responsabilités. Peu de gens que j’aime ou qui m’aiment : le vide n’est pas loin du désert. Et dans certaines expressions, le mot fait penser à l’absence. Le vide exprime la vacuité : c’est le nom qui correspond à l’adjectif. Viduité existe, mais c’est un mot philosophique, très peu employé. Vacuité remonte à l’origine latine de vide : vacuum. Et les mots qu’on emploie sont parfois vides eux aussi ! Des phrases vides de sens sont des phrases qui n’évoquent rien. Je les entends, je ne les comprends pas. Ou même, je les comprends, mais je ne réalise pas très bien ce qu’elles veulent dire. J’ai appris en quelques minutes que j’étais licencié, je suis resté sans voix. J’entendais ces mots dans un état de sidération. Comme s’ils étaient vides de sens !

On trouve aussi le mot dans quelques expressions toutes faites, parfois pittoresques : le nettoyage par le vide par exemple. On met de l’ordre en jetant ce dont on n’a plus besoin : on s’en débarrasse et ça fait de la place.

Enfin, dans un argot un peu ancien, vider est synonyme de virer. Probablement parce que les deux mots se ressemblent : je me suis fait vider, c’est-à-dire je me suis fait renvoyer !

Avertissement ! 
Ce texte est le document préparatoire à la chronique Les Mots de l’Actualité. Les contraintes de l’antenne et la durée précise de la chronique rendent indispensable un aménagement qui explique les différences entre les versions écrite et orale.

Logo DGLFLF Ministère de la Culture

En partenariat avec la Délégation Générale à la Langue française et aux Langues de France (DGLFLF)

RFI SAVOIRS n'est pas responsable des contenus provenant de sites internet externes

Fréquentation certifiée par l'OJDOJD Dénombrement des médias